Publié par : Fabien Thollot | 21 mai, 2010

Alphonse Boua & Exoxium VS Nike – concurrence déloyale ou contrefaçon, quelle force de frappe pour le brevet « Targetoon » ?

D’après un article paru sur Eco 89 : « Foot : un jeune entrepreneur attaque Nike pour contrefaçon », basé sur un communiqué de presse en provenance de la société Exoxium appartenant audit entrepreneur : Alphonse Boua, le créateur de la cible Targetoon™ poursuit la multinationale américaine Nike pour concurrence déloyale.

La bataille qui s’engage promet d’être passionnante, dans ce nouveau combat de David contre Goliath. Mais peut-être bien plus brève qu’on ne le pense… pour diverses raisons.

L’article suivant est publié uniquement à titre informatif.

Sur le brevet

Alphonse Boua a déposé le 29 janvier 2003 une demande de brevet portant sur « dispositif monobloc en plastique dur ». En fait, il s’agit d’une cible permettant aux sportifs, dont les joueurs de football, de s’entraîner à viser.

Le brevet est disponible sur Espacenet.

1e remarque : en l’état il s’agit d’une invention technique, incluant des caractéristiques techniques fonctionnelles et structurelles, qui est donc brevetable et recevable par l’INPI. Par la suite, pour être brevetée, il faut qu’elle satisfasse aux critères de brevetabilité : nouveauté, activité inventive, application industrielle.

Les revendications déposées, suivies des dessins, sont les suivantes :

1) Dispositif servant pour l’entraînement aux tirs au but de précision des sportifs ( football, hand-ball, hockey… ) caractérisé en ce qu’il comporte un panneau de renvoi rectangulaire ( 1), comprenant sur son bord supérieur des trous'( 6), lui permettant d’être fixés ( lésté ) en place sur la barre transversale des buts ( 5), définissant une zone cible ( 8), permettant à un joueur de se concentrer mentalement sur cette cible et d’éssayer d’effectuer des tirs de précision. Ce dispositif est adapté de manière à pouvoir être magasiné, transporté et installé rapidement sur un but puis enlevé dudit but à l’entraînement ou immédiatement avant un match lorsque l’échauffement et la concentration sont des plus cruciaux.

2) Dispositif selon la revendication ( 1), caractérisé en ce qu’il comporte un 15 bac ( 5), élément de support creux, en forme de ( L) reposant sur le sol ( 7) et ( 9), en servant d’appui au panneau ( 1), et pouvant être rempli d’une matière-charge pouvant assurer la stabilité pendant le jeu ( 7) et (9). Ce dispositif sert de petits buts ( 9), à l’entainement en club ou en loisirs ( lors de matchs, sur des surfaces de terrains variables selon le 20 nombre de joueurs) et aussi de cible au sol ( 7) lors de tirs au but de précision.

3) Dispositif selon les revendications ( 1),(2) réalisé en plastique.

4) Le dispositif selon les revendications ( 2) et ( 3) est caractérisé en ce qu’il comporte une inclinaison en forme de ( L), à l’angle ( B), du panneau et du bac.

2e remarque : le rapport de recherche préliminaire cite des antériorités, qui peuvent affecter le caractère nouveau ou inventif de l’invention.En réponse, les revendications ont été modifiées  (très légèrement…).

3e remarque : les revendications du brevet délivré définissent l’étendue de la protection.  Dans le domaine des brevets, si les revendications sont mal rédigées, la protection est mal définie ou trop limitative, voire nulle. D’où l’utilité de faire appel à un professionnel, à savoir un conseil en propriété industrielle. Même si c’est généralement un investissement coûteux pour un inventeur indépendant, cela en vaut la peine en considérant le risque de rédiger soit-même un brevet nul.

4e remarque : si le produit de Nike n’est pas couvert par les revendications, aucune chance de gagner une action en contrefaçon.

5e remarque : selon le titre de l’article sur Eco 89, Nike est attaqué en contrefaçon. Ce terme n’est pas cité  dans le communiqué de presse. Apparemment, les arguments de l’action en justice sont fondés sur la concurrence déloyale.

6e remarque : le brevet n’a été déposé (et délivré) qu’en France…

Sur la stratégie et l’action en justice

D’après le communiqué de presse :

« L’ensemble de ces éléments tendent à démontrer que la firme américaine essaye de mettre sur le marché mondial un concept en tous points identiques à celui de la cible Targetoon d’Alphonse Boua. Ce dernier a donc décidé de poursuivre en justice la multinationale américaine, épaulé par son avocat maître Ludot, afin de protéger son idée et de maintenir à flots sa toute jeune entreprise. Le jeune inventeur a envoyé il y a quelques jours, une mise en demeure aux dirigeants de Nike et attend aujourd’hui une issue (favorable) à son contentieux avec le géant sportif américain. »

D’après Eco 89 :

  1. Exoxium entreprend une démarche de conciliation avec Nike, sans succès.
  2. Alphonse Boua décide alors d’attaquer la firme américaine .
  3. Les services juridiques de Nike estiment qu’il n’y a pas de violation de la propriété intellectuelle : « Dans le cadre des exercices de précision, nous avons accroché au but une cible très sommaire, réalisée avec un carré de mousse et du fil de fer, et qui ne ressemble nullement à l’objet de M. Boua. »
  4. Me Ludot, l’avocat d’Alphonse Boua, a fait établir un constat par un huissier de justice visant à prouver la contrefaçon, en se basant notamment sur les vidéos diffusées sur Internet. (source ?)
  5. La petite société d’Alphonse Boua n’a pas les armes et les moyens financiers pour affronter le géant Nike sur une longue procédure.
    –> posture de victime, attaque du faible au fort (A LIRE sur infoguerre.com)
  6. Mais Me Ludot compte profiter de « l’effet Coupe du monde » pour faire pression sur l’équipementier : « Nous allons agir sur les médias car Nike a horreur d’une communication défavorable. Nous allons surveiller toutes les images d’entraînements des équipes nationales, et nous mènerons parallèlement une action en référé pour que toutes les images faisant support de contrefaçon soient interdites. La seule façon de procéder est de mener une sorte de guérilla contre Nike pour les forcer à trouver une solution. Pour l’instant ils nous traitent par le mépris, mais la Coupe du Monde peut leur faire très mal. »

Objectif : forcer Nike à écarter l’affaire par un accord financier, ou périr.

Alors, vous pariez sur qui ?

Sources :

EDIT du 10/10/06

Quelques éléments en plus suite à discussion avec des passionnés du sujet, rencontrés notamment sur Eco89 et Facebook.

NIKE vend du rêve et ne s’en cache pas. Sa campagne marketing laisse entendre qu’en portant de belles chaussures de la marque, avec des couleurs et motifs qui vont bien, il est plus facile de marquer des buts. D’où le slogan « Master Accuracy » : avec Nike devient un maître de la précision (ça te coûtera seulement une paire de chaussures… ou deux)

EXOXIUM, en revanche, affirme que c’est à force de travail qu’on progresse devant le but. C’est un leitmotiv de leurs campagnes de communication, et une valeur que la société souhaite, à raison, transmettre aux jeunes sportifs. Avec la cible Targetoon, il faut s’entraîner et tirer et tirer, pour enfin progresser. C’est ça, le sport. Mais sans doute est-ce moins vendeur ?

NIKE possède les moyens de « Com Bulldozer » de toute multinationale qui se respecte. Et dans la guerre informationnelle qui est engagée, pourrait facilement faire passer un jeune entrepreneur pour un opportuniste qui souhaite simplement leur soutirer de l’argent.  Eux sont bien implantés sur les terrains de sport (et peuvent faire de jolis cadeaux).

EXOXIUM a reçu la visite d’un député français, Bruno Leroux, le 28 mai 2010. On ne peut que se réjouir lorsque les hommes politiques s’intéressent aux PME locales. Le recrutement de nouveaux collaborateurs et partenaires commerciaux se poursuit-il, ou bien le « huge » concurrent a-t-il foudroyé la jeune pousse en pleine essor ?

Alors, la suite ?

Publicités

Responses

  1. TargeToon ™ devient fournisseur officiel des -STAGES OM-

    http://www.lepost.fr/article/2010/07/15/2152677_targetoon-devient-fournisseur-officiel-des-stages-om_1_0_1.html

  2. auto-ping ^_^
    […] The busiest day of the year was May 21st with 75 views. The most popular post that day was Alphonse Boua & Exoxium VS Nike – concurrence déloyale ou contrefaçon, quelle force de f…. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :